De quoi discutez-vous entre disciples de Christ?

Jésus fait route avec ses disciples jusqu’à Capernaüm et, une fois arrivés, leur demande de quoi ils discutaient en chemin. Mais les disciples gardent le silence (Marc 9 :33-34). Pourtant, vu le contexte, ils auraient pu échanger sur la différence entre les questions qu’on pose au Maître et les questions qu’on n’ose pas lui poser.

Des questions qu’on n’ose pas poser

En effet, deux événements qui appelaient des questions ont eu lieu avant et pendant le voyage de Capernaüm. Avant le voyage, les disciples avaient été incapables de chasser un esprit impur. Ils ont alors demandé à Jésus pourquoi ils n’avaient pas pu chasser cet esprit. Et il leur a répondu que cette espèce-là ne pouvait sortir que par la prière (Marc 9 :28-29).

Ensuite, pendant le voyage, Jésus a annoncé à ses disciples qu’il allait être livré, qu’il allait mourir et qu’il allait ressusciter le troisième jour. Les disciples n’ont pas compris cette parole. Mais ils n’ont pas osé lui poser de questions. Par crainte (Marc 9 :31-32). Crainte de quoi ?

…aux réponses qu’on n’ose pas donner

A présent, c’est Jésus qui leur pose une question. Et voilà que partis des questions qu’on pose aux questions qu’on craint de poser, ils arrivent aux questions auxquelles on a honte de répondre. Et pourquoi gardent-ils le silence quand Jésus leur demande de quoi ils discutaient en chemin ? Voici le thème inavouable de leur discussion : Qui est le plus grand parmi nous ? (Marc 9 :33-34)

Cependant, ne devraient-ils pas être occupés à comprendre pourquoi ils ont été inefficaces dans leur ministère ? Ne devraient-ils pas être occupés à chercher à comprendre et à vivre les implications de la mort et de la résurrection de Jésus Christ ?

Et nous, de quoi discutons-nous en chemin avec les autres disciples ?

Article précédent
Louez l’Eternel ! car l’Eternel est bon. Chantez à son…