GAMEO 2-2 Préparer la célébration

Téléchargez l’audio

Les Écritures ne présentent pas un modèle détaillé de célébration du mariage. Il n’est donc pas possible, sur cette base, d’énoncer des règles absolues.

PAS DE RÈGLES ABSOLUES

En effet, Colossiens 2 :20-23 dit : « Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes : Ne prends pas ! ne goûte pas ! ne touche pas ! préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes ? Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair ».

UNE BOUSSOLE

Toutefois, l’identification à Christ et à ses intérêts est la boussole. Elle vous conduira à un statut de marié(e) échappant à toute contestation de l’Église ou des non croyants, par rapport au témoignage de Christ. Et elle vous permettra aussi d’avoir des noces édifiantes.

Le mot « noces » dans les Écritures renvoie à une fête à l’occasion d’un mariage. Et, hormis les mariés, les noces incluent les éléments clés suivants.

PARENTS 

« Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils » (Matthieu 22 :2).

1Corinthiens 7 dit aussi, au sujet des filles : « Si quelqu’un regarde comme déshonorant pour sa fille de dépasser l’âge nubile, et comme nécessaire de la marier, qu’il fasse ce qu’il veut, il ne pèche point ; qu’on se marie. Mais celui qui a pris une ferme résolution, sans contrainte et avec l’exercice de sa propre volonté, et qui a décidé en son cœur de garder sa fille vierge, celui-là fait bien. Ainsi, celui qui marie sa fille fait bien, et celui qui ne la marie pas fait mieux ».

Une célébration de mariage (et la vie de couple après) est une occasion unique d’honorer père et mère. Une telle occasion ne doit pas se gaspiller. Si vos parents ne sont pas disciples de Christ, c’est aussi une occasion unique de rendre témoignage de Christ et son Église. Ceci devrait être une priorité dans vos prières et votre préparation.

PRÉPARATION

« Voici, j’ai préparé mon festin…tout est prêt, venez aux noces » (Matthieu 22 :4). « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée » (Apocalypse 19 :7).

La préparation de la célébration doit faire l’objet d’une réflexion rigoureuse qui réponde aux questions suivantes :

  • Quelles sont les Activités prévues ?
  • Qui sont les Acteurs impliqués ?
  • Quels sont les Accessoires nécessaires ?
  • Combien d’Argent faut-il pour tout cela ?

C’est le lieu de « calculer la dépense », selon l’expression du Seigneur Jésus (Luc 14 :28), et d’agir en conséquence. A cet effet, un budget détaillé sera très utile.

SERVITEURS 

« Serviteurs » (Matthieu 22 : 3, 4, 6, 8, 10, 13), les « dix vierges » aux lampes (Matthieu 25 :1-14), « serviteurs… ordonnateur du repas » (Jean 2 : 5, 7, 8, 9).

Parmi les gens présents à une célébration de mariage, il y a ceux qui servent et ceux qu’on sert. Une bonne préparation à se faire servir avec ses invités le jour du mariage est de se mettre au service des autres dans la communauté.

Car, même si vous payez pour un service traiteur et d’autres prestations de services, vous aurez besoin de personnes de confiance pour en faire le suivi. « Faites pour les autres ce que vous voudriez qu’ils fassent pour vous » (Luc 6 :31, version Semeur).

REPAS 

« Voici, j’ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces… Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table » (Matthieu 22 :4, 11). « Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit : ils n’ont plus de vin… Quand l’ordonnateur du repas eut goûté l’eau changée en vin, -ne sachant d’où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l’eau, le savaient bien, -il appela l’époux, et lui dit : Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent. » (Jean 2 :3, 9-10), « festin de noces » (Apocalypse 19 :9).

Pour un mariage conçu comme un témoignage de Christ et son Église, il faut veiller à éviter les excès. Certes, Christ a transformé l’eau en vin à un mariage. Sa parole ne laisse cependant aucun doute sur le fait qu’ivrognerie et excès de table n’ont aucune place parmi les héritiers du royaume de Dieu (Galates 5 :21). 

Comme l’écrit l’apôtre Paul, « vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair… » (Galates 5 :13). 

INVITES 

« Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces… » (Matthieu 22 :3). « Lorsque tu seras invité par quelqu’un à des noces : ne te mets pas à la première place : de peur qu’il n’y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi » (Luc 14 :8). « …et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples » (Jean 2 :2). « Et l’ange me dit : Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau ! » (Apocalypse 19 :9).

Comme le mot l’indique, il s’agit ici de personnes que vous avez invitées à participer à votre joie. Et les personnes présentes sont celles qui vous honorent en répondant favorablement à votre appel.

A un mariage, tous les invités n’ont pas le même rang, comme le rappelle Luc 14 :8. Il est donc important de communiquer très clairement sur les dispositions logistiques et autres qui s’appliquent à tel ou tel invité.

Quant à la présence de Christ, vous veillerez à ce que votre célébration édifie les saints et éclaire les autres de la lumière divine. Car au premier rang de votre vie se trouve (normalement) le Seigneur Jésus Christ.

HABITS                                                                          

« …et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces… Mon ami : comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? » (Matthieu 22 : 11-12). « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, 8 et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. » (Apocalypse 19 : 7-8).

Les deux passages ci-dessus reflètent l’expérience courante pour les mariés et leurs invités de se vêtir spécialement pour l’occasion. En pratique, il ne s’agit pas nécessairement de toilettes somptueuses. On peut très bien s’habiller et se coiffer sobrement et proprement.

Par ailleurs, les vêtements de noces (des invités et de l’épouse) dans ces passages correspondent à des œuvres conformes à la volonté du Seigneur. En préparant vos habits, comme pour tous les autres aspects de votre mariage, votre motivation doit être de laisser Christ paraître.

Car, suivant Galates 3:27, « vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ ».

Prochain article : Préparer la consommation

Article précédent
Les parents et le parcours personnel influencent l’idée qu’on se…