GAMEO 2-4 Préparer la collaboration

Téléchargez l’audio

Dieu a institué le mariage comme une collaboration entre l’homme et sa femme en vue de la réalisation de la volonté divine (Genèse 2 :7-25).

LE TRAVAILLEUR ET L’AIDE SEMBLABLE

En effet, Dieu a planté un jardin et y a mis l’homme « pour le cultiver et le garder ». Puis Dieu dit : « il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable ». Cette aide semblable, c’est la femme. Le Seigneur Jésus Christ fait référence à cet épisode comme étant le commencement du mariage (Matthieu 19 :3-8).

DE LA POÉSIE AU PÉCHÉ

L’homme avait alors accueilli la femme avec un enthousiasme tout poétique. Et vous savez comment dans la suite du mariage, ils se sont détournés de la volonté de Dieu et ont péché. Alors, la honte, la peur, les accusations, la jalousie, la colère et le meurtre ont eu accès à leur couple et leur famille.

Mais vous, vous ne voulez certainement pas (après le choix, la célébration et la consommation) que la suite de votre collaboration tourne à la confusion !

A L’IMAGE DE CHRIST ET SON ÉGLISE

En Éden, l’homme et la femme ont été unis pour collaborer à cultiver et garder le jardin. En Christ, l’homme et la femme sont unis pour refléter la collaboration entre Christ et son Église. Afin de communiquer la vie éternelle au monde.

« C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier » écrit Paul (1 Timothée 1 :15). Voilà donc le travail de l’époux de l’Église.

Et le travail de l’Église, son aide, c’est d’exprimer le salut qu’elle a expérimenté. Jean (1 :12) l’explique : « car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée ».

L’ŒUVRE DE LA FOI, LE TRAVAIL DE L’AMOUR, LA FERMETÉ DE L’ESPÉRANCE

Un couple qui ne collabore pas à cette noble mission, verra sa vie rythmée par les soucis de la vie. Boulot, nourriture, vêtements, loyer, factures et autres charges deviendront des fins en soi.

Or les futurs conjoints chrétiens doivent examiner leur filiation à Dieu, leurs dons et leur diakonia (service spirituel et matériel). C’est ce que nous avons vu en abordant la préparation du choix. Ce sera la base de ce que Paul appelle « l’œuvre de votre foi, le travail de votre amour et la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus-Christ, devant Dieu notre Père » (1 Thessaloniciens 1 :3).

En effet, un couple qui se conduit d’une manière digne de l’Évangile de Christ sera comme les disciples philippiens. Il tiendra « ferme dans un même esprit, combattant d’un même cœur pour la foi de l’Évangile sans [se] laisser effrayer en rien par les adversaires » (Philippiens 1 :27-28).

CHERCHER PREMIÈREMENT

En réalité, c’est là le meilleur moyen de chercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice. Cet Évangile, Paul en parle aux chrétiens de Rome.

Ainsi j’ai un vif désir de vous annoncer aussi l’Évangile, à vous qui êtes à Rome. En effet, je n’ai pas honte de l’Évangile : c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif. En effet, c’est l’Évangile qui révèle la justice de Dieu par la foi et pour la foi, comme cela est écrit : Le juste vivra par la foi.

Romains 1:15-17, Segond 21

Il n’y a donc pas de meilleur moyen de chercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice que de vivre d’une manière digne de l’Évangile. C’est alors que vous obtiendrez tout le reste comme supplément (Matthieu 6 :25-33).

LE MARI EST LE CHEF DE LA FEMME

Les Écritures énoncent sans détours que l’homme est le chef de la femme. Celle-ci doit se soumettre à lui comme l’Église se soumet à Christ son chef.

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.

Éphésiens 5:22-24
VOUS SAVEZ QUE LES CHEFS DES NATIONS LES TYRANNISENT

Les effets de la tyrannie des chefs sans Dieu ne doivent pas affecter la disposition des futurs conjoints à obéir au Seigneur. Car Jésus a décrit très précisément la différence entre les chefs des nations et les chefs parmi ses disciples.

Vous savez que ceux qu’on regarde comme les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les dominent. Il n’en est pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

Marc 10:42-45
LE RÔLE DU CHEF VIS-A-VIS DE SA FEMME

Le rôle du chef à l’égard de sa femme (Éphésiens 5 :25-32) renforce cette idée du service jusqu’au sacrifice.  Ce rôle peut se résumer en quatre thèmes : Sacrifice, Sanctification, Soins, Symbiose.

25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle [sacrifice] ; 26 afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible [sanctification] ;

28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps [soins]

31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église [symbiose].

Éphésiens 5:25-32
SOUMISSION ET IDENTITÉ SPIRITUELLE

Le rôle du chef dans la collaboration de couple ramène à la préparation de soi et du choix. Car les disciples de Christ savent que « Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ » (1 Corinthiens 11 :3).

Ainsi donc, en choisissant un mari, chaque femme doit réaliser qu’elle choisit l’homme à qui elle veut se soumettre. Et qu’elle a tout intérêt à ce que cet homme soit soumis à Christ.

Or, si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ il est incapable de lui obéir.

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.

Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.

Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.

Romains 8:5-8
  • Comment prévoyez-vous de collaborer dans la pratique et le partage de l’Évangile ?
  • Comment prévoyez-vous de collaborer dans la gestion courante de votre maison ?

EN RÉSUMÉ DE GAMEO 2 – PRÉPARER LE MARIAGE, retenons que :

  • Préparer le mariage, c’est œuvrer en vue du choix du conjoint, de la célébration du mariage, de sa consommation et de la collaboration pendant et après les trois premières étapes.
  • Le mariage se vit spirituellement, psychologiquement et physiquement. Il doit se préparer en conséquence, en tenant compte du « bagage » que chaque conjoint y apporte.
  • Pour marcher ensemble dans le mariage, l’homme et la femme doivent se mettre d’accord sur l’essentiel. C’est à cela que sert l’exercice de préparation du mariage.
  • La préparation d’un mariage solide à toute épreuve se fonde sur l’obéissance à la parole du Seigneur Jésus Christ.

Prochain article : GAMEO 3 RÉUSSIR LA VIE DE COUPLE – Introduction

Article précédent
L’une des plus belles révélations du mariage concerne la nudité.…