GAMEO 5-2 RÉUSSIR LA FIN DU MARIAGE : Décès, Remariage ou Renoncement au mariage

[Téléchargez l’audio]

Réussir la fin du mariage, c’est refléter avec bonheur la relation entre Christ et son Église jusqu’à ce que la mort vous sépare. C’est pourquoi la première partie de cette session 5 insiste sur les moyens d’éviter le divorce. “Car je hais la répudiation, dit l’Éternel, le Dieu d’Israël…” (Malachie 2: 16a).

Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant ; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari.

Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d’un autre homme, elle sera appelée adultère ; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu’elle n’est point adultère en devenant la femme d’un autre.

Romains 7 :2-3

Or, pour que le mariage se passe bien et finisse bien, il faut bien le commencer et (selon l’expression de Romains 2 :7) “persévérer à bien faire”.

Ainsi, le bon départ, c’est commencer avec la Parole et persévérer dans l’obéissance à la Parole. Car « toutes choses ont été faites par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle » (Jean 1 :3). La Parole est la solide fondation pour réussir la préparation et le parcours du mariage.

Car « si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain » (Psaumes 127 :1a). Si vous vous mariez sans Jésus Christ avec quelqu’un qui ne le connaît pas non plus, qu’arrivera-t-il ?

EXAMINEZ-VOUS POUR SAVOIR SI VOUS ÊTES EN JÉSUS CHRIST

La Parole, c’est le Seigneur Jésus Christ. Il a averti en Luc 6 :46-49 qu’en lui obéissant, vous bâtissez sur le roc pour la victoire. A l’inverse, en l’ignorant, vous bâtissez sur le sable pour votre ruine.

D’où l’importance de l’exercice de la session 1 – Se préparer au mariage -. La personne désirant se marier examine sa fondation pour voir si elle est une personne naturelle, spirituelle ou charnelle (1 Corinthiens 2 :12-16 à 3 :1-3).

A cet égard, la session 2 – Préparer le mariage – est également importante. Elle établit que le choix du conjoint, la célébration, la consommation et la collaboration du mariage doivent se fonder sur la volonté du Seigneur et se gérer selon elle.

Par ailleurs, pour ceux qui ont passé l’étape de la préparation et sont dans le parcours de mariés, déterminer si vous et votre conjoint êtes naturels, charnels ou spirituels reste important.

Car, à la racine, vos problèmes de couple sont soit des problèmes de naissance spirituelle (naturels), soit de croissance spirituelle (charnels) ou encore de persévérance en Christ (spirituels). Et la connaissance de votre profil vous aidera à traiter efficacement ces problèmes à la racine, si vous aimez Dieu. C’est-à-dire, si vous voulez obéir à sa Parole.

L’ATTENTION EST L’ANTIDOTE DE LA TENTATION

Une fois que vous êtes engagés dans cette voie de l’obéissance à Dieu, il importe de vous souvenir des objectifs et des attentes de Dieu. Dans le mariage, l’homme et la femme sont appelés à refléter la relation entre Christ et son église en vue de communiquer la vie éternelle au monde.

A cet effet, les sessions 3 – Réussir la vie de couple – et 4 – Réussir la vie de famille – soulignent l’importance de l’attention dans les relations avec le Seigneur, le conjoint et les autres membres de la famille.

En effet, l’attention est l’antidote de la tentation. Et ce n’est absolument pas le fait d’une heureuse anagramme dans la langue française… C’est le Seigneur Jésus Christ qui a dit :

Restez vigilants et priez pour ne pas céder à la tentation. L’esprit est bien disposé, mais par nature l’homme est faible.

Marc 14 :38 version Segond 21

Ainsi donc, il ne faut pas abandonner le premier amour et les premières œuvres (Apocalypse 2: 4-5). Car l’attention relâchée ou absente, ça peut faire mal et… finir mal.

Quoique nous parlions ainsi, bien-aimés, nous attendons pour ce qui vous concerne, des choses meilleures et favorables au salut.

Hébreux 6 :9

EN RÉSUMÉ DE GAMEO 5 – RÉUSSIR LA FIN DU MARIAGE, retenons que :

  1. Réussir la fin du mariage, c’est refléter avec bonheur la relation entre Christ et son Église jusqu’à ce que la mort (ou le retour de Christ) vous sépare. Car à la résurrection, nous vivrons comme des anges : sans mariage.
  2. Pour que le mariage se passe bien et finisse bien, il est essentiel de bien le commencer et persévérer à bien faire. Bien commencer, c’est commencer avec la parole de Dieu. Car « si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ».
  3. Le processus de dislocation des couples commence généralement par la distraction. La distraction fait le lit des disputes. Les disputes enfantent la distance. Et la distance expose au divorce qui est l’aboutissement du processus sournois de détachement.
  4. En cas de divorce, le Seigneur commande aux conjoints croyants de rester sans se marier chacun de son côté ou de se réconcilier.
  5. En cas de séparation entre un croyant et une non croyante (ou entre une croyante et un non croyant), l’initiative du divorce ne doit pas venir du conjoint croyant. Si l’autre se sépare, le conjoint croyant peut – comme le veuf ou la veuve – renoncer au mariage ou se remarier dans le Seigneur.

Prochain article: GAMEO OU LE PARCOURS DU MARIAGE – Résumé et plan de travail

Photo by FREEPIK

Article précédent
Le processus de dislocation des couples commence généralement par la…