OIKONOMIA 1-2 : mort, MIRACLE, marché

[Téléchargez l’audio]

Nous poursuivons notre étude de 2 Rois 4 :1-7 sur trois réalités de la marche avec Dieu qui sont essentielles dans l’intendance des ressources de Dieu. Après la mort au verset 1 et avant le marché au verset 7, examinons maintenant le miracle (des versets 2 à 6).

PRIER OU PLIER

Ceux-ci s’appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux ; nous, nous invoquons le nom de l’Éternel, notre Dieu

Eux, ils plient et ils tombent. Nous, nous tenons fermes et restons debout.

Psaumes 20 :7-8

La veuve du fils de prophètes a bien compris cette vérité. Elle a cherché le secours de l’Éternel à travers le prophète Élisée. Elle a foi en l’Éternel et en ses instruments plutôt que d’aller à des options de péché.

Et le miracle que Dieu fait montre que David avait raison de dire que l’Éternel n’abandonne pas le juste et sa postérité dans l’épreuve. Dieu opère différents types de miracles : création, restauration, transformation, etc. Ici, il s’agit d’un miracle de multiplication ; le genre qui se fait avec le peu que tu as.

  • Face à l’épreuve, est-ce que tu pries Dieu ou est-ce que tu comptes sur autre chose ?

INGRÉDIENTS DU MIRACLE

Voyons donc les ingrédients du miracle en faveur de la veuve. Car, si elle est éprouvée, cette veuve a quand même tout ce qu’il fallait pour la multiplication.

  1. un vase d’huile
  2. des voisins ayant des vases vides
  3. une maison
  4. deux enfants
  5. la foi pour obéir
UN VASE D’HUILE

La veuve a un vase d’huile qu’elle considère comme « rien du tout ».

Or, il est important de reconnaître et de valoriser les ressources, aussi faibles soient-elles, que Dieu nous donne. Multipliées par la puissance infinie de Dieu, ça peut faire toute la différence.

Autrement, si nous nous avions vraiment zéro ressource, la multiplication ne pourrait donner que zéro.

DES VOISINS AYANT DES VASES VIDES

La veuve a des voisins qui ont des vases vides en grand nombre. Le secours de Dieu passe parfois par les ressources des relations que nous avons et qui ne perdent rien à nous aider.

Ainsi, « S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes » (Romains 12 :18).  

Sinon, imaginez cette femme en train d’expliquer au prophète Élisée qu’elle ne parle pas avec la moitié de ses voisins pour toutes sortes d’histoires dans lesquelles elle pense avoir raison…

UNE MAISON

Elle a une maison dans laquelle elle peut s’enfermer dans l’intimité familiale et avec le Dieu de miracle.

Au moins, malgré le sombre tableau de la situation de cette famille, le défunt n’a pas laissé sa famille sans abri.

DEUX ENFANTS

Elle a des enfants qui peuvent coopérer avec elle et le Seigneur à l’opération de ce miracle. Tous les bras valides sont mis à contribution pour gérer la partie logistique, la part humaine de ce miracle.

  • Regarde et ne méprise rien : qu’est-ce que tu as matériellement pour le miracle de la multiplication ?
LA FOI POUR OBÉIR

La veuve obéit aux instructions qu’elle a reçues puis elle va faire le point. Elle a bien dû réaliser à un moment ou un autre que les instructions n’étaient pas complètes.

Le prophète avait dit : « Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants ; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins ».

Alors la femme aurait pu poser des questions… Mon petit flacon d’huile va remplir tous ces vases vides ? Et je vais faire quoi avec toute cette huile ?

Mais cette fille d’Abraham ne pose aucune de ces questions. Elle va, par la foi, exécuter les instructions qui sont claires pour elles. Et quand elle a fini, elle revient faire son rapport. C’est alors qu’elle reçoit le reste des instructions.

Te souviens-tu d’Abraham qui s’était mis en route pour un pays que Dieu avait promis de lui montrer plus tard ?

Dieu nous parle parfois par étapes. Et il faut savoir obéir étape après étape.

  • As-tu la confiance en Dieu qui pousse à l’action sur la seule base de sa parole, étape par étape ?

Prochain article – OIKONOMIA 1-3 : mort, miracle, MARCHÉ.

Article précédent
Quel que soit ton âge, tu es amené à réfléchir…