OIKONOMIA 2-1 : CONFIANCE, conformité, comptes

[Téléchargez l’audio]

Or, en fin de compte, que demande-t-on à des intendants ? Qu’ils accomplissent fidèlement la tâche qui leur a été confiée.

1 Corinthiens 4 : 2 version Semeur

L’INTENDANCE EN UNE QUESTION ET UNE RÉPONSE

Ce verset pose une question très précieuse et y apporte une réponse très riche : « Qu’ils accomplissent fidèlement la tâche qui leur a été confiée ». Il va nous aider à explorer le terme Oikonomia puis à examiner les trois implications de l’intendance qu’il énonce.

  1. CONFIANCE – Quelqu’un confie la gestion de ses ressources à une autre personne.
  2. CONFORMITÉ – la confiance sous-entend que la personne à qui la gestion est confiée produira des résultats conformes aux attentes du propriétaire des ressources.
  3.  COMPTES – la gestion est une responsabilité, c’est-à-dire que le gestionnaire doit rendre des comptes au propriétaire des ressources et répondre de sa gestion devant ce propriétaire.

Examinons ces trois points dans le détail, à commencer par la confiance. Et pour ce faire, nous allons explorer le terme Oikonomia.

OIKONOMIA OU INTENDANCE

Le mot grec Oikonomia est à l’origine du mot français Économie. Il désigne la gestion des affaires domestiques et, plus précisément, la gestion et la garde des ressources d’une autre personne.

Ce mot apparaît 7 fois dans le Nouveau Testament (écrit en grec à l’origine). Il se traduit en français comme suit dans la version de Louis Segond de 1910.

OIKONOMIA = ADMINISTRATION

Rends compte de ton administration (oikonomia), car tu ne pourras plus administrer mes biens.

L’économe dit en lui-même : Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration (oikonomia) de ses biens ?

Luc 16 : 2, Luc 16 : 3
OIKONOMIA = CHARGE

Si j’annonce l’Évangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile! Si je le fais de bon cœur, j’en ai la récompense ; mais si je le fais malgré moi, c’est une charge (oikonomia) qui m’est confiée.

C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge (oikonomia) que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu.

1 Corinthiens 9 : 16-17, Colossiens 1 : 25
OIKONOMIA = EMPLOI

Je sais ce que je ferai, pour qu’il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi (oikonomia).

Luc 16 :4
OIKONOMIA = POUR LE METTRE À EXÉCUTION

nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution (oikonomia) lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.

Éphésiens 1 :9-10
OIKONOMIA = DISPENSATION

si du moins vous avez appris quelle est la dispensation (oikonomia) de la grâce de Dieu, qui m’a été donnée pour vous.

Éphésiens 3 :2

OIKONOMOS OU INTENDANT

Celui qui faisait l’Oikonomia c’était l’Oikonomos : le gestionnaire des affaires domestiques. Le mot grec Oikonomos désigne l’intendant, le gestionnaire, l’économe. Celui à qui le maître de la maison ou le propriétaire a confié la gestion de ses affaires. Il apparaît 10 fois dans le Nouveau Testament et se traduit comme suit dans la version Louis Segond de 1910.

OIKONOMOS = ÉCONOME

Et le Seigneur dit : Quel est donc l’économe (oikonomos) fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable

Jésus dit aussi à ses disciples : Un homme riche avait un économe (oikonomos), qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens.

L’économe (oikonomos) dit en lui-même : Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de ses biens ?

Le maître loua l’économe (oikonomos) infidèle de ce qu’il avait agi prudemment

Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe (oikonomos) de Dieu

Luc 12 :42; Luc 16 :1, 3, 8; Tite 1 :7
OIKONOMOS = DISPENSATEUR

Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs (oikonomos) des mystères de Dieu.

Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs (oikonomos), c’est que chacun soit trouvé fidèle.

Comme de bons dispensateurs (oikonomos) des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu

1 Corinthiens 4 :1-2; 1 Pierre 4 :10
OIKONOMOS = TRÉSORIER

Gaïus, mon hôte et celui de toute l’Église, vous salue. Eraste, le trésorier (oikonomos) de la ville, vous salue, ainsi que le frère Quartus.

Romains 16 :23
OIKONOMOS = ADMINISTRATEUR

mais il est sous des tuteurs et des administrateurs (oikonomos) jusqu’au temps marqué par le père.

Galates 4 :2

DES BIENS TANT SPIRITUELS QUE MATÉRIELS

Ensemble, les 7 mentions d’oikonomia et 10 mentions d’oikonomos dans le Nouveau Testament révèlent la nature des biens administrés. Ils font ressortir clairement que la charge de l’intendant peut concerner des biens matériels comme des biens spirituels. 

Celui qui confie la tâche à l’intendant est le propriétaire des ressources ou de la maison. Tout part du propriétaire : la mesure de ce qui est confié, à qui cela est confié, l’attente de conformité (fidélité) et l’obligation pour l’intendant de rendre des comptes. Or le propriétaire de toutes choses, c’est Dieu selon le témoignage des Écritures.

DIEU EST LE PROPRIÉTAIRE DE TOUTES CHOSES

A toi, Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient; à toi, Éternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout!

C’est de toi que viennent la richesse et la gloire, c’est toi qui domines sur tout, c’est dans ta main que sont la force et la puissance, et c’est ta main qui a le pouvoir d’agrandir et d’affermir toutes choses.

1Chroniques 29 :11-12

A l’Éternel la terre et ce qu’elle renferme, le monde et ceux qui l’habitent !

C’est à toi qu’appartiennent les cieux et la terre, C’est toi qui as fondé le monde et ce qu’il renferme.

Psaumes 24 :1, de David ; Psaumes 89 :12, cantique d’Ethan

LA CONFIANCE DE DIEU

Ainsi donc, Dieu est le propriétaire de toutes choses. Et il lui a plu de faire de l’homme et de la femme des intendants de sa création dès le commencement.

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre…

Le Seigneur Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder.

Genèse 1:27-28 ; 2:15

La « parabole des talents » en Matthieu 25 :14-30 présente une image de la façon dont Dieu fait confiance à ses serviteurs. «Talent » désigne aujourd’hui une capacité ou un don remarquable. Mais dans ce passage, un « talent » désigne une unité monétaire, de l’argent.

A CHACUN SELON SES CAPACITÉS

Le verset 15 (de Matthieu 25) montre que Dieu confie des responsabilités à chacun selon ses capacités. A propos de la portion de responsabilité de chacun, Paul donne l’encouragement ci-après.

En vertu de la grâce que Dieu m’a faite, voici ce que je dis à chacun d’entre vous : ne soyez pas prétentieux ; n’allez pas au-delà de ce à quoi vous devez prétendre, tendez au contraire à une sage appréciation de vous-mêmes, chacun selon la part que Dieu lui a donnée dans son œuvre régie par la foi. Chacun de nous a, dans un seul corps, de nombreux organes ; mais ces organes n’ont pas la même fonction.

Romains 12:3-4
  • Après une sage appréciation de toi-même, peux-tu dire quelle(s) fonction(s) Dieu t’a confiée(s) dans son travail dans le monde et dans son Église ?                            

Prochain article : OIKONOMIA 2-2 – confiance, CONFORMITÉ, comptes

Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Shares

Article précédent
Exercer la foi et expérimenter le miracle ne dispense pas…