OIKONOMIA 2-3 : confiance, conformité, COMPTES

[Téléchargez l’audio]

Voici donc venue l’heure des comptes. Après le temps de la confiance qu’investit le propriétaire. Et après le temps pour l’intendant(e) d’assumer la charge en conformité avec les attentes du propriétaire.

Car le propriétaire des ressources demande des comptes. Et l’intendant(e) doit rendre ces comptes puis recevoir sa rétribution selon ses résultats.

DEUX LEÇONS RETENUES

A ce propos, rappelons ici deux leçons pertinentes de l’article précédent sur la conformité des résultats des intendants aux attentes du propriétaire.

  1. Le propriétaire juge fidèles les intendants aux résultats conformes. Cependant, l’intendant aux résultats non conformes est, à ses yeux, …inutile.
  2. Les intendants fidèles bénéficient du respect, de la reconnaissance, de la récompense et des réjouissances du maître. En revanche, pour l’intendant inutile, c’est le rejet.

Alors, quelles autres leçons pouvons-nous encore tirer de la parabole des talents (en Matthieu 25 :14-30), à l’heure des comptes ?

COMPTES, CONFORMITÉ, CONSÉQUENCES

A l’heure des comptes dans la parabole des talents (en Matthieu 25 :14-30), trois observations s’imposent.

  1. Chaque intendant rend compte pour lui-même.
  2. Les résultats présentés attirent des conséquences correspondantes. (Conséquences positives si les résultats sont positifs/conformes aux attentes et conséquences négatives si le résultats sont négatifs/non conformes aux attentes).
  3. Les excuses ne changent ni les résultats de l’intendant ni leurs conséquences. (Le rapport du serviteur inutile dans la parabole des talents est trois fois plus long que celui de chacun des deux serviteurs fidèles. Un bon rappel que « Quelqu’un qui travaille dur en tire des avantages. Mais celui qui se contente de parler sera toujours pauvre » Proverbes 14 :23, Parole de vie).

EN CONSÉQUENCE...

Toi et moi, en tant qu’intendants de Dieu, ferions bien de prendre garde à ce que disent les Écritures. En effet, le Seigneur Jésus parle encore de conséquences de l’intendance en Luc 12 :40-48. Et il présente là trois issues pour les intendants.

  1. Promotion pour l’intendant fidèle.
  2. Punition lourde pour l’intendant mature qui est infidèle.
  3. Punition légère pour l’intendant immature qui est infidèle.

Prenons donc à cœur cet avertissement des Écritures.

Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.  

Hébreux 13 :4
  • Quelles seraient les conséquences de ton intendance actuelle ?

EN RÉSUMÉ D’OIKONOMIA 2, retenons que :

  1. L’intendance des ressources de Dieu a trois implications: confiance, conformité, comptes (à rendre).
  2. Confiance : Nous sommes les oikonomos ou intendants de Dieu qui nous a confié ses ressources.
  3. Conformité : Des résultats de gestion conformes aux attentes de Dieu font de nous des intendants fidèles. Autrement, nous sommes des intendants inutiles. La fidélité ne consiste pas seulement à garder ce qui est confié mais à le fructifier.
  4. Comptes : Les intendants rendront des comptes au propriétaire qui jugera de leur fidélité ou de leur inutilité (selon que ses intendants auront fructifié ses ressources ou non). Et il leur donnera le traitement correspondant à leurs résultats respectifs.

POINT DE PARCOURS D’ÉTUDE

A ce stade, il convient de rappeler le pourquoi de la présente étude, d’où nous sommes partis et où nous allons.

D’abord, la série s’intitule OIKONOMIA ou Découvrez, Déployez et Développez les Dons de Dieu à travers Métiers et Ministères. Elle a pour but d’aider les enfants de Dieu sans emploi ou sous-employés dans l’Église et dans le monde. Et elle vise à inspirer et équiper les disciples de Jésus Christ dans un double objectif.

  1. Qu’ils soient des gestionnaires fidèles des ressources de Dieu.
  2. Que leur témoignage/héritage spirituel et matériel glorifie Dieu.

PREMIÈRE ÉTAPE : ILLUSTRATION D’INTENDANCE

Aussi, le premier module, OIKONOMIA 1, s’est-il attelé à rappeler trois réalités de la marche avec Dieu illustrées par l’histoire d’une famille en 2 Rois 4 :1-7.

Car la plupart des disciples de Christ devraient être capables de travailler pour se prendre en charge et avoir de quoi aider les plus faibles dans le besoin.

Or voici ce que nous avons appris de la famille de 2 Rois 4 :1-7 sur ces trois réalités : mort, miracle, marché.

  1. Mort : On peut craindre Dieu, mourir et laisser femme et enfants dans des problèmes matériels contraires au plan de Dieu pour le juste.
  2. Miracle : Un héritage spirituel conforme à la volonté de Dieu permet cependant à cette famille de sortir d’une situation matérielle désespérée grâce au miracle de Dieu.
  3. Marché : Expérimenter le miracle de Dieu ne dispense toutefois pas la veuve de devoir travailler et de savoir gérer les revenus de son travail pour vivre décemment avec ses enfants dans la suite des temps.

PROCHAINE ÉTAPE : INSTRUMENTS D’INTENDANCE

À présent, nous venons de conclure OIKONOMIA 2 qui nous apprend que Dieu nous a confié des ressources à gérer conformément à ses attentes de sorte à rendre des comptes satisfaisants. C’est l’étape des implications de l’intendance : confiance, conformité, comptes.

Alors, la prochaine étape – le module OIKONOMIA 3 – consistera à répondre à une question fondamentale. Une question qui règle les problèmes du non-emploi et du sous-emploi de nombreux disciples de Christ tant dans l’Église que dans le monde :

  • Qu’est-ce que Dieu nous a confié à gérer et comment le gérer conformément à ses attentes pour rendre des comptes satisfaisants ?

Prochain article : OIKONOMIA 3-1-1 TEMPS, tonus, talents ou Le travail expliqué

Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Shares

Article précédent
La conformité des résultats aux attentes du propriétaire des affaires…