OIKONOMIA 3-1-3 temps, tonus, TALENTS ou Le travail expliqué

[Téléchargez l’audio]

C’est Dieu qui donne les talents, tout comme le temps et le tonus (l’énergie du corps). «Talents» désigne les aptitudes, capacités, dons remarquables que Dieu accorde et permettant d’accomplir certaines choses avec une aisance et une excellence autrement inattendues.

AISANCE ET EXCELLENCE, NATURELLE OU SPIRITUELLE

Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés: toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.

Jacques 1 :16-17

Ces talents sont dits «naturels» quand ils se reçoivent à la naissance et s’expriment dans des métiers et des activités terrestres ordinaires. On les appelle «dons spirituels» quand ils se reçoivent à la nouvelle naissance et servent à l’édification du corps de Christ. On retrouve ces derniers (les dons spirituels) dans plusieurs listes du Nouveau Testament que nous verrons plus loin.

Les talents «naturels» et «spirituels» que Dieu accorde peuvent devenir dormants ou, au contraire, s’affermir par l’exercice comme le suggère 2 Timothée 1 :6. Un tel affermissement relève de la maturation qui vient par une pratique évaluée.

Cependant, l’aisance et l’excellence qui sont le fruit de patients efforts d’apprentissage relèvent de l’acquisition de compétences et non de la réception de dons.

A propos de compétences acquises et dons reçus, Exode 31 évoque des métiers familiers. De tels métiers s’exercent ordinairement avec aisance et excellence après un parcours d’apprentissage. Sauf qu’ici, Dieu intervient et donne aux artisans une capacité surnaturelle d’exceller.

DIEU DONNE DES TALENTS POUR LE TRAVAIL DES MÉTIERS FAMILIERS

En effet, on note en Exode 31 les métiers d’inventeur, d’orfèvre, de glypticien, d’ébéniste/menuisier et d’artisan polyvalent pour le seul Betsaleel. Par le choix souverain et le don de Dieu.

De même, pour Oholiab, aide de Betsaleel, et d’autres, on note des métiers comme fabricant de tentes, d’ustensiles et d’huile, couturier et parfumeur. Ils sont équipés surnaturellement par Dieu lui-même pour travailler selon les standards divins.

L’Eternel parla à Moïse, et dit: Sache que j’ai choisi Betsaleel, fils d’Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda. Je l’ai rempli de l’Esprit de Dieu, de sagesse, d’intelligence, et de savoir pour toutes sortes d’ouvrages, je l’ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l’or, l’argent et l’airain,  de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois, et d’exécuter toutes sortes d’ouvrages.

Et voici, je lui ai donné pour aide Oholiab, fils d’Ahisamac, de la tribu de Dan. J’ai mis de l’intelligence dans l’esprit de tous ceux qui sont habiles, pour qu’ils fassent tout ce que je t’ai ordonné :

la tente d’assignation, l’arche du témoignage, le propitiatoire qui sera dessus, et tous les ustensiles de la tente;  la table et ses ustensiles, le chandelier d’or pur et tous ses ustensiles, l’autel des parfums; l’autel des holocaustes et tous ses ustensiles, la cuve avec sa base; les vêtements d’office, les vêtements sacrés pour le sacrificateur Aaron, les vêtements de ses fils pour les fonctions du sacerdoce; l’huile d’onction, et le parfum odoriférant pour le sanctuaire. Ils se conformeront à tous les ordres que j’ai donnés.

Exode 31 :1-11

EXERCER SON MÉTIER POUR CHRIST

Il est rassurant de savoir que nous pouvons exercer des métiers ordinaires par l’Esprit et la sagesse de Dieu. Car il nous instruit clairement de les exercer pour lui.

Serviteurs, obéissez à vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre cœur, comme à Christ, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ, qui font de bon cœur la volonté de Dieu.

Éphésiens 6 :5-6
  • Pour quel(s) métier(s) Dieu t’a-t-il rempli de son Esprit, de sagesse, d’intelligence et de savoir comme Betsaleel, Oholiab et les autres ?

DIEU DONNE DES TALENTS POUR LE TRAVAIL D’ÉDIFICATION DE L’ÉGLISE

Bien qu’elles se recoupent, les trois grandes listes de dons de Dieu pour le travail des membres du corps de Christ pourraient constituer trois catégories.

  • 1 Corinthiens 12 versets 4 à 31 : «Dons spirituels»
  • Éphésiens 4 versets 4 à 15 : «Dons-serviteurs»
  • Romains 12 versets 3 à 8 : «Dons-services»

Toutefois, notez que les désignations ci-dessus sont seulement indicatives, pour des besoins de simplification. Car tous ces dons pourraient être appelés dons spirituels, dons-services (ou dons de services). Examinons-les point par point.

LES DONS SPIRITUELS

«Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance». C’est ainsi que Paul introduit le sujet dans sa première lettre au Corinthiens. Ce chapitre de 1 Corinthiens 12 est le plus connu sur le sujet des dons spirituels. Il en présente neuf, généralement classés en trois groupes de trois dons (non par les Écritures mais à des fins pédagogiques).

DONS DE PERSPICACITÉ (RÉVÉLATION)

Les dons de perspicacité (ou de révélation selon l’expression courante) incluent la parole de connaissance, la parole de sagesse et le discernement des esprits. Les exemples de l’Ancien Testament ci-après ne suggèrent pas une effusion de l’Esprit sur toute chair avant l’ascension de Christ. Seulement, ils illustrent bien l’expérience spirituelle en question.

  1. Parole de connaissance : Saisir surnaturellement et communiquer une réalité, un fait qui serait inconnu autrement. Exemple, le prophète Achija, devenu vieux et aveugle, dit : «Entre, femme de Jéroboam; pourquoi veux-tu te donner pour une autre ?». Ce qui se passe là dans ce récit de 1 Rois 14 est ce qu’on appellerait une parole de connaissance.
  2. Parole de sagesse : Résoudre des énigmes, apporter des solutions aux problèmes qui exposent les limites de la sagacité humaine. On en voit des exemples en Joseph (Genèse 41), en Daniel (Daniel 5 :12) et en Salomon (1 Rois 3 :16-28).
  3. Discernement des esprits : Distinguer les pensées, paroles et actions mues par l’Esprit de Christ de celles poussées par le diable. Exemple : «Elle criait : Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut». Rien de méchant, apparemment. Mais le récit d’Actes 16 dit que Paul se lasse et chasse l’esprit de python qui anime cette femme !

DONS DE PUISSANCE

Il s’agit ici du don de foi, du don des guérisons et du don d’opérer des miracles.

  1. Foi : Tous les disciples de Christ ont reçu le don de la foi dont parle l’apôtre Paul en Éphésiens 2 :8. Il écrit : «Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu». Cependant, le don spirituel de la foi en 1 Corinthiens 12 n’est clairement pas donné à tous mais à quelques-uns. Il s’agit donc de foi pour saisir des promesses spécifiques liées à notre filiation à Dieu. Cela ressemblerait, chez les disciples, à l’expérience de la femme cananéenne à qui Jésus dit en Matthieu 15 :21-28, «ta foi est grande». Ou encore, à celle où il dit en Matthieu 9 :20-22, «ma fille, ta foi t’a guérie».
  2. Guérisons : L’Ancien et le Nouveau Testament montrent l’intérêt de Dieu pour la santé du corps humain. Ils mentionnent aussi la médecine humaine qui vise à éliminer les maladies du corps et se révèle souvent limitée. Le don des guérisons est l’instrument de Dieu pour restaurer surnaturellement la santé (et, bien souvent, pallier les insuffisances de la médecine). Pierre dont l’ombre guérit (Actes 5 :15) et Paul dont le linge et les mouchoirs guérissent (Actes 19 :12) manifestent puissamment ce don.
  3. Miracles : Les guérisons ci-dessus sont miraculeuses en soi. Les miracles ici concerneront donc toutes les autres interventions divines produisant un résultat surnaturel autre que la guérison. Par exemple, la résurrection des morts est un miracle. Pierre ressuscite Tabitha (Actes 9 :36-41) et Paul ressuscite Eutychus (Actes 20 :9-12)

DONS DE PAROLE

Les dons de parole désignent le parler en langues, l’interprétation des langues et la prophétie.  

  1. Parler en langues : Le parler en langues a un usage privé (pour parler à Dieu) et un usage public (pour parler à l’Église). L’usage privé consiste à s’édifier soi-même en parlant à Dieu par le secours de son Esprit. Car il est des moments, dans la communication avec Dieu, où l’intelligence n’aide plus (Romains 8 :26-27, 1 Corinthiens 14 :2, 4, 14). Mais l’usage public du parler en langues implique le concours de l’intelligence et vise l’édification commune.
  2. Interprétation des langues : «C’est pourquoi, que celui qui parle en langue prie pour avoir le don d’interpréter. Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile» (1 Corinthiens 14 :13-14). Ainsi, l’usage public du parler en langues sans interprétation des langues est inutile selon 1 Corinthiens 14 :27-28. «En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète; s’il n’y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Église, et qu’on parle à soi-même et à Dieu».
  3. Prophétie : Parler aux hommes de la part de Dieu pour les édifier, exhorter, consoler (1 Corinthiens 14 :3), convaincre, juger, dévoiler les secrets des cœurs pour les conduire à l’adoration et à la proclamation de Dieu (versets 24-25). Le verset 31 parle aussi d’instruire et exhorter par la prophétie.

Les Écritures encouragent les croyants à aspirer aux dons spirituels mais avec la bonne motivation.

De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l’édification de l’Église que vous cherchiez à en posséder abondamment.

1 Corinthiens 14 :12

 LES DONS-SERVITEURS

Les «dons-serviteurs», cités en Éphésiens 4 :1-16, sont essentiels pour enseigner, encourager et encadrer l’aspiration aux dons ainsi que l’exercice des dons. Il s’agit de dons de personnes que le Seigneur fait à son Église. Le passage révèle ces ministères, le mode opératoire de leur appel, leur mission et leur motivation.

MINISTÈRES

Éphésiens 4 :11 dresse une liste de cinq ministères.

  1. Apôtres
  2. Prophètes
  3. Évangélistes
  4. Pasteurs
  5. Enseignants

MODE OPÉRATOIRE

Le Seigneur attend de ces dons-serviteurs, comme de tous les saints, une certaine façon de vivre et travailler, dictée par les versets 1 à 3.

  1. Marcher d’une manière digne de la vocation.
  2. Faire preuve d’humilité, de douceur et de patience.
  3. Se supporter les uns les autres avec amour.
  4. S’efforcer de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix.

MISSION

La mission des cinq dons-serviteurs a trois articulations. Dans le langage du suivi-évaluation, on pourrait percevoir ici l’activité, le produit et le résultat.

  1. Activité : perfectionner (préparer, équiper) les saints.
  2. Produit : les saints sont capables de faire le travail de leurs ministères (services) respectifs.
  3. Résultat : le corps de Christ est édifié.

MOTIVATION

La motivation est ce qui donne du sens au travail et soutient l’effort dans la durée («jusqu’à ce que…» – verset 13). Pour poursuivre avec l’image de la chaîne des résultats, la motivation apparaît ici comme l’impact de la mission. Un résultat à plus long terme. Cet impact exprimé comme “être” et aussi “ne plus être” révèle que la mission est transformatrice.

  1. Impact – «être» : unis dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu, à la mesure de la stature parfaite de Christ, professant la vérité dans l’amour et croissant à tous égards en Christ.
  2. Impact – «ne plus être» : des enfants flottants et emportés à tout vent de doctrine par la tromperie, la ruse et la séduction des hommes.

LES DONS-SERVICES

En Romains 12 :3-8, comme en 1 Corinthiens 12 et Éphésiens 4, il est question de corps, de membres, de fonctions distinctes et de dons. Quelques-uns des dons des deux listes précédentes se retrouvent ici. C’est pourquoi nous nous concentrons ici sur les cinq dons apparaissant seulement en Romains 12.

  1. Ministère : le mot grec traduit ainsi est diakonia qui rappelle les diacres et la distribution de l’assistance matérielle collectée.
  2. Exhortation : désigne la consolation et l’encouragement.
  3. Partage : le fait de donner volontairement et généreusement de ses biens. En effet, le mot grec ici est metadidomi qui signifie donner ou partager.
  4. Direction : le mot grec traduit par “présider” est proistemi. Le même mot se trouve en 1 Timothée 3 :5. Il est question là de bien diriger sa propre maison si on veut prendre soin de l’Église de Dieu. Le mot fait donc référence à une capacité de gestion.
  5. Miséricorde : désigne la pitié portée à secourir.

QUE CHACUN METTE LE DON REÇU AU SERVICE DES AUTRES

Quoi de mieux que cette instruction de l’apôtre Pierre pour conclure notre inventaire des dons de la grâce de Dieu ?

Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu.

Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen!

1 Pierre 4 :10-11

Ce passage a trois implications capitales :

  1. Chaque disciple de Christ a (au moins) un don.
  2. Un bon intendant, c’est celui qui met ce don au service des autres selon la force que Dieu communique.
  3. La bonne intendance du don glorifie Dieu par Jésus Christ.

En outre, ici, comme en Actes 6 :1-6, apparaît la distinction entre le travail de la parole et le travail du ministère.

Or, chose intéressante en Actes 6, le même mot grec – diakonia – est employé pour «la distribution»/le service aux tables (verset 1) et pour le «ministère» (de la parole, au verset 4). Et ceci est important pour deux raisons.

  1. Les mots «ministère» et «ministre» veulent simplement dire «service» et «serviteur». Que tu exerces des dons spirituels, des dons de services ou comme l’un des cinq dons, tu sers les humains pour la gloire de Dieu. Et tes services sont toujours soit d’assistance purement spirituelle, soit d’assistance physique et matérielle à impact spirituel.
  2. L’objectif d’un bon intendant n’est pas de faire l’important à coup de titres mais d’être utile en étant fidèle dans la part qui lui est confiée.

LA CLÉ DE L’AMOUR

A ce propos, si tu ne sais pas encore le don que Dieu t’a accordé et la part qu’il t’a confiée dans son œuvre, voici la clé pour le savoir : l’amour.

En effet, remarque que chaque fois qu’il parle de dons spirituels, l’apôtre Paul ne manque pas d’embrayer sur l’amour.

Aspirez aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence. (1 Corinthiens 12 :31)

Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à la prophétie. (1 Corinthiens 14 :1)

Que l’amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur, attachez-vous au bien. (Romains 12 :9)

Mais en disant la vérité dans l’amour, nous grandirons à tout point de vue vers celui qui est la tête, Christ.

(Éphésiens 4 :15 version Segond 21)

L’amour est le terreau dans lequel les dons de la grâce de Dieu se découvrent, se déploient et se développent. Or, comme le dit 1 Jean 4 :7 «(…) l’amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu».

  • Avec quel don ou quel service contribues-tu à l’édification du corps de Christ ?
  • Si tu n’as pas de réponse à la question précédente, est-ce que tu aspires aux dons spirituels et comment concrètement?

LE DOUBLE HONNEUR DANS LES MÉTIERS ET MINISTÈRES

Le travail bien fait procure un double honneur : considération et salaire. Et cela est valable pour les métiers pratiqués dans le monde comme pour les ministères dans l’Église de Christ. C’est même à la plume de l’apôtre Paul qu’on doit l’expression «double honneur».

Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement. Car l’Écriture dit: Tu n’emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain. Et l’ouvrier mérite son salaire.

1 Timothée 5 :17-18

Paul aborde encore l’honneur du salaire pour le travailleur de l’Évangile en 1 Corinthiens 9 :4-14. Mais le premier honneur sous-entendu en 1 Timothée 5, il l’explicite ailleurs.

Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent.

1 Thessaloniciens 5 :12

Or, à propos de respect et rémunération des travailleurs, l’honneur prend aussi la forme d’une promotion. Nous l’avons vu dans OIKONOMIA 2 sur les implications de l’intendance. Et Proverbes 22 :29 l’atteste.

Si tu vois un homme habile dans son travail, c’est au service des rois qu’il se tiendra, il ne restera pas au service de gens obscurs.

Version Segond 21
  • Quelle est ton expérience du double honneur ?

EN RÉSUMÉ D’OIKONOMIA 3-1, retenons que :

  1. Quand on parle de travail, on parle en fait du temps, du tonus et des talents que Dieu te donne et que tu mets au service des autres pour leur bien.
  2. Il faut donc être de ceux qui rachètent le temps pour travailler (et non de ceux qui tuent le temps) car la vie est courte. Tu as des comptes à rendre à Dieu et tu ne vivras pas plus de 120 ans dans ton corps mortel.
  3. Les soins équilibrés de ton corps à travers Contrôle, Alimentation, Repos et Entretien t’assureront le tonus nécessaire pour racheter le temps et exercer tes talents.
  4. Les talents reçus de Dieu te dotent de la capacité d’agir dans ton domaine avec une aisance et une excellence qui ne résultent pas d’un parcours d’acquisition de compétences. Toutefois ces talents se perfectionneront par une pratique évaluée. Et, à défaut d’avoir reçu des talents pour les métiers, tu peux acquérir des compétences.
  5. L’intendance du temps, du tonus et des talents conforme à la volonté de Dieu produit deux résultats. D’abord, elle glorifie Dieu par Jésus Christ. Ensuite, dans les métiers du monde comme dans les ministères de l’Église, une telle intendance procure à l’intendant un double honneur : respect et rémunération.
  • A présent, qu’est-ce qui va changer dans l’intendance de ton temps, ton tonus et tes talents ?

À SUIVRE DANS OIKONOMIA 3, prochaine série : OIKONOMIA 3-2 FINANCES – Introduction

Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Shares

Article précédent
Attention ! Ne dites jamais dans votre cœur : "Nous…