OIKONOMIA 3-2-1 FINANCES – Introduction

[Téléchargez l’audio]

Combien d’argent vous faut-il en moyenne par mois pour satisfaire tous vos besoins ? La réponse à cette question classe nos interlocuteurs en trois catégories, en fonction de ce qu’ils gagnent ou possèdent :

  1. Pas assez
  2. Juste assez
  3. Plus qu’assez
  • Où te situes-tu financièrement : dans le pas-assez, le juste-assez ou le plus-qu’assez ?

PLUS QU’ASSEZ : DIEU PEUT… DIEU VEUT

Oui, il faut savoir que Dieu veut que tu aies plus qu’assez ! Ainsi, tu pourras couvrir tes charges et aider d’autres. En effet, c’est ce que Paul écrit au Corinthiens alors qu’il les encourage à aider d’autres avec leur argent.

Que chacun donne comme il l’a décidé dans son cœur, sans regret ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie.

Dieu peut vous combler de toutes ses grâces afin que vous possédiez toujours à tout point de vue de quoi satisfaire à tous vos besoins et que vous ayez encore en abondance pour toute œuvre bonne, comme il est écrit: Il a distribué ses bienfaits, il a donné aux pauvres; sa justice subsiste à toujours.

2 Corinthiens 9 :7-9 version Segond 21

Donc, ce passage mentionne les pauvres qui sont les gens avec peu ou pas assez de biens. Il parle aussi de posséder «toujours à tout point de vue de quoi satisfaire à tous vos besoins». C’est le juste-assez. Et le plus-qu’assez, c’est d’avoir «encore en abondance pour toute bonne œuvre». Il est écrit ici que Dieu peut nous combler de toutes ses grâces afin que nous ayons plus qu’assez. Mais Dieu le veut-il ?

TRAVAILLER POUR…

En réponse, souvenons-nous des paroles d’adieu de l’apôtre Paul aux anciens d’Éphèse.

Et maintenant, je vous confie à Dieu et au message de sa grâce, lui qui a le pouvoir d’édifier et de donner un héritage avec tous les saints. Je n’ai désiré ni l’argent, ni l’or, ni les habits de personne.

Vous le savez vous-mêmes, les mains que voici ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons. En tout, je vous ai montré qu’il faut travailler ainsi pour soutenir les faibles et se rappeler les paroles du Seigneur Jésus, puisqu’il a lui-même dit: ‘Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir’.

Actes 20 :32-35 version Segond 21

Par conséquent, la finalité de ton travail n’est pas seulement de pourvoir à tes propres besoins. Au bout du compte, il s’agit d’aider les plus faibles pour la gloire du Seigneur. Paul l’avait d’ailleurs aussi écrit à l’église d’Éphèse.

Que celui qui volait cesse de voler ; qu’il se donne plutôt la peine de travailler honnêtement de ses mains pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin.

Éphésiens 4 :28 version Segond 21

VOTRE ABONDANCE POURVOIRA À LEURS BESOINS

Cependant, il ne s’agit pas de se priver du pas-assez ou du juste-assez pour aider les autres. Autrement, on tomberait soi-même plus bas. Et on aurait bientôt besoin d’être secouru. C’est ce que l’apôtre Paul explique aux Corinthiens.

En effet, il ne s’agit pas de vous exposer à la détresse pour en soulager d’autres, mais de suivre un principe d’égalité: dans les circonstances actuelles votre abondance pourvoira à leurs besoins, afin que leur abondance aussi pourvoie à vos besoins.

C’est ainsi qu’il y aura égalité, conformément à ce qui est écrit: Celui qui avait ramassé beaucoup n’avait rien de trop et celui qui avait ramassé peu ne manquait de rien.

2 Corinthiens 8 :13-15 version Segond 21

Cela dit, le but de cette étude est l’intendance fidèle des ressources de Dieu. Ce n’est pas la poursuite des richesses. D’où l’illustration de l’intendance autour des thèmes de la mort, du miracle et du marché dans OIKONOMIA 1. Puis a suivi, avec OIKONOMIA 2, l’examen des implications de l’intendance : Confiance, Conformité, Comptes. Et enfin, nous avons amorcé OIKONOMIA 3 par une première série sur le travail.

DRAINER, DÉPENSER, DONNER L’ARGENT

Or nous avons conclu cette première série-là (de OIKONOMIA 3) sur le double honneur des travailleurs. En effet, nous avons vu que tu travailles quand tu mets au service des autres le temps, le tonus et les talents que Dieu t’a donnés. Résultats : tu récoltes respect et rémunération.

Justement, c’est cette rémunération qui va nous occuper dans cette deuxième série de OIKONOMIA 3. Nous verrons dans les prochaines études de la série comment drainer (attirer) l’argent, dépenser l’argent, donner l’argent.

UTILISER L’ARGENT POUR SERVIR DIEU ou UTILISER DIEU POUR SERVIR L’ARGENT

Et aimer l’argent ? Examinons cette question sans attendre car il y a un danger à aimer l’argent. En effet, les Écritures nous mettent en garde contre l’amour de l’argent.

Car l’amour de l’argent est la racine de toutes sortes de maux. Certains ont eu une telle envie d’en posséder qu’ils se sont égarés loin de la foi et se sont infligé bien des tourments.

1Timothée 6 :10, version Bible en français courant

D’où cette exhortation de Colossiens 3 :5, «Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie».

Pourtant, il se trouve des gens qui prétendent servir Christ mais qui sont des idolâtres. Romains 16 :18 clarifie que «de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples».

Contre ces séducteurs obsédés par les choses terrestres, l’apôtre Paul interpellait l’Église.

Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre.

Philippiens 3 :17-19

Comme Paul et les autres intendants modèles, nous devons plutôt nous atteler à bien gérer la part que Dieu nous a confiée dans son œuvre. Car l’intendance fidèle de ce que Dieu nous a confié est le chemin le plus sûr de la multiplication et de la promotion.

Lorsque notre prochain est servi et que Dieu est glorifié par notre intendance fidèle, il y a une pleine satisfaction. Une telle expérience est étrangère aux cupides selon les Écritures.

NE TE TOURMENTE PAS POUR T’ENRICHIR

Celui qui aime l’argent n’est pas rassasié par l’argent, et celui qui aime les richesses n’en profite pas. C’est encore là une vanité.

Ecclésiaste 5 :10

Nous garderons donc à l’esprit le commandement du Seigneur Jésus en parlant ici d’argent et d’autres biens. Il a dit : «Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus» (Matthieu 6 :33). C’est ainsi aussi qu’on s’assure la bonne part qui ne sera point ôtée. Contrairement aux richesses terrestres…

En effet, Proverbes 23 :4-5 conseille, «Ne te tourmente pas pour t’enrichir, n’y applique pas ton intelligence. Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître ? Car la richesse se fait des ailes, et comme l’aigle, elle prend son vol vers les cieux».

Effectivement, c’est Dieu qui est le salut, le sens et la stabilité de notre vie et non l’argent. Nous ne devons donc pas servir l’argent en utilisant Dieu. Nous devons plutôt vivre pour Dieu et le servir avec tout ce qu’il nous donne, y compris l’argent. Comment le faire en passant de pas-assez ou juste-assez à plus-qu’assez ? C’est ce que nous allons voir dans la suite, en trois points :

  1. Drainer (attirer) l’argent
  2. Dépenser l’argent
  3. Donner l’argent
  • L’argent a-t-il parfois pris la place de Dieu dans ta vie ? (Par exemple, en te poussant à désobéir à Dieu, en prétendant garantir ta sécurité, en t’exigeant des sacrifices indus…)

Prochain article: OIKONOMIA 3-2-2 FINANCES – Drainer l’argent

Merci d'édifier aussi vos amis en partageant sur les réseaux sociaux !
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Shares

Article précédent
«Talents» désigne les aptitudes, capacités, dons remarquables que Dieu accorde…