OIKONOMIA 4-3 : calculer, contrôler, CHOISIR

[Téléchargez l’audio]

Choisir une direction en répondant à une troisième question est ce qu’il te restera à faire à la fin de ce parcours d’étude. Voici donc les deux premières questions de cette dernière série, suivies de la troisième question :

  1. Qu’est-ce qu’il faut pour réussir à réaliser ce projet ?
  2. Est-ce que j’ai ce qu’il faut pour réussir à réaliser ce projet ?
  3. Qu’est-ce que je fais maintenant ?

CONSULTER LE SEIGNEUR, LES SAINTS ET LES SPÉCIALISTES

Cette troisième étape te permet d’explorer les possibilités d’action et de choisir ta direction. A cette étape comme aux deux premières, tu peux consulter le Seigneur, les saints et des spécialistes des besoins ou des domaines de projet concernés.

De tout ton cœur, mets ta confiance dans le Seigneur ; ne t’appuie pas sur ta propre intelligence ; reconnais-le dans toutes tes voies, et c’est lui qui aplanira tes sentiers. Ne te crois pas trop sage ; crains le Seigneur, écarte-toi du mal : ce sera la santé pour ton corps et un rafraîchissement pour tes os.

Proverbes 3 :5-8

Les projets échouent, faute d’une assemblée qui délibère; mais ils réussissent quand il y a de nombreux conseillers.

 Car tu feras la guerre avec prudence, et le salut est dans le grand nombre des conseillers.

Proverbes 15:22, Proverbes 24 :6

RENONCER, RENFORCER, RÉORIENTER, RÉALISER

Après délibérations, tu pourras choisir l’une de ces directions :

  • Renoncer au projet et éviter les railleries.
  • Renforcer tes capacités, tes ressources, pour réaliser le projet prévu (comme le roi Josaphat à travers la prière, le jeûne et un coup de pouce surnaturel).
  • Réorienter l’action (comme le roi de Luc 14 à qui il manque 50% de ressources pour faire la guerre mais qui en a suffisamment pour faire la paix).
  • Réaliser le projet s’il est en tes possibilités après l’évaluation naturelle et surnaturelle. Il ne faut pas continuer à réfléchir ou planifier indéfiniment dans ce cas. Ce serait de la paresse ou de l’incrédulité. A moins que Dieu ne t’ait clairement arrêté pour changer des détails, comme il l’a fait quand David a décidé de lui bâtir un temple.

LA RÉSOLUTION DE DAVID, LA RECTIFICATION DE DIEU

Lorsque David fut établi dans sa maison, il dit à Nathan le prophète: Voici, j’habite dans une  maison de cèdre, et l’arche de l’alliance de l’Éternel est sous une tente.  Nathan répondit à David: Fais tout ce que tu as dans le cœur, car Dieu est avec toi.  

La nuit suivante, la parole de Dieu fut adressée à Nathan: Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle l’Éternel: Ce ne sera pas toi qui me bâtiras une maison pour que j’en fasse ma demeure … Quand tes jours seront accomplis et que tu iras auprès de tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, l’un de tes fils, et j’affermirai son règne. Ce sera lui qui me bâtira une maison, et j’affermirai pour toujours son trône.

1 Chroniques 17 :1-4 et 11-12

Si Nathan avait pu dire « Fais tout ce que tu as dans le cœur, car Dieu est avec toi », c’est parce que Dieu produit le vouloir et le faire selon son bon plaisir dans le cœur de ceux qui le craignent (Philippiens 2 :13). Et dans le cas de David, le projet de construction a été approuvé ; c’est le constructeur que Dieu a changé.

D’ailleurs, Salomon, le constructeur choisi de Dieu l’atteste lors de la dédicace du temple.

Et l’Éternel dit à David, mon père: Puisque tu as eu l’intention de bâtir une maison à mon nom, tu as bien fait d’avoir eu cette intention. Seulement, ce ne sera pas toi qui bâtiras la maison; mais ce sera ton fils, sorti de tes entrailles, qui bâtira la maison à mon nom. L’Éternel a accompli la parole qu’il avait prononcée…

2 Chroniques 6 :8-10
  • Qu’est-ce qui va changer désormais dans ta façon d’aborder tes engagements et tes projets ?

EN RÉSUMÉ D’OIKONOMIA 4, retenons que :

  1. Nous vivons comme des constructeurs-combattants pour la gloire de Dieu ;
  2. En tant que constructeurs-combattants, nous devons calculer la dépense, c’est-à-dire évaluer les implications, de tous nos engagements et projets. Ensuite, nous devons vérifier que nous avons de quoi achever ce que nous commençons.
  3. Cet exercice commence avec la décision d’être disciple de Jésus Christ et s’applique à tous nos projets de construction et nos combats dans la vie.
  4. L’évaluation (calculer la dépense et contrôler le disponible) peut aboutir à l’un des choix suivants :
    • Abandonner
    • Accroître les moyens (y compris par la foi et la prière)
    • Adopter une alternative avec les moyens présentement disponibles
    • Avancer jusqu’à achever la course, en restant attentif (attentive) à la voix de Dieu.
  • Que vas-tu faire maintenant des ressources que Dieu t’a confiées ? Quel est ton plan pour sortir du non-emploi ou du sous-emploi dans le monde et dans l’Église ?
Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Article précédent
Contrôler la quantité et la qualité des ressources disponibles vient…