LEADERSHEEP 2 : JÉSUS CHRIST EST LE MODÈLE PARFAIT

[Téléchargez l'audio]

Le modèle parfait du leadership imité et prôné par l’apôtre Paul, c’est Jésus Christ.

En effet, nous avons vu dans la première partie de cet enseignement que Paul l’imitateur de Christ présente une approche du leadership en trois actes. Il enseigne, montre l’exemple et envoie des disciples équipés. En fait, il a simplement copié le modèle de Christ.

ENSEIGNEMENT

Le Seigneur Jésus allait de lieu en lieu, annonçant l’Évangile du royaume de Dieu à des foules. Et comme une foule voulait le retenir une fois, il a répondu : « Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé » (Luc 4 :43).

Or dans cette mission Jésus avait une approche différente avec les foules et avec ses disciples. Marc 4 :34 nous révèle : « Il ne leur parlait point sans parabole ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples ».

Au fait, qu’est-ce qu’un disciple ? Le mot grec traduit en français disciple est «mathêtês». Il signifie étudiant, apprenant, élève qui reçoit un enseignement d’un maître.

CROYEZ À LA BONNE NOUVELLE

Peu avant d’appeler à lui quelques uns de ces disciples, Jésus avait commencé à prêcher, disant : « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1 :15). Ensuite on le voit appeler Simon Pierre et André son frère puis Jacques et son frère Jean à le suivre. Ceux-ci faisaient partie des 12 qu’il a choisis par la suite.

Il en établit douze, pour les avoir avec lui, et pour les envoyer prêcher, avec le pouvoir de chasser les démons.

Marc 3 :14-15

Or, plus tard, Simon Pierre rappelle à Christ que lui et ses compagnons ont tout quitté pour le suivre. Alors, Jésus leur indique ce qu’ils gagnent à le suivre. Ce faisant, il précise aussi la double cause qui leur garantit les récompenses (avec des persécutions) et la vie éternelle : « à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle » (Marc 10 :29-30).

Vous comprenez donc la passion de Paul pour la révélation de la personne et de l’Évangile de Jésus Christ à travers sa conduite et son enseignement.

Ainsi j’ai un vif désir de vous annoncer aussi l’Évangile, à vous qui êtes à Rome. Car je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi.

Lettre de Paul aux Romains 1 :15-17
  • Et toi, pour quelles raisons es-tu disciple et fais-tu des disciples ?

EXEMPLE

Jésus ne se contentait pas d’enseigner et d’expliquer des choses à ses disciples. Il leur montrait aussi l’exemple. Être avec lui en permanence leur permettait d’apprendre et s’inspirer de sa vie et de son ministère.

Ainsi, ils voyaient régulièrement la démonstration de sa compassion pour les pécheurs et les malheureux, sa réprobation des religieux hypocrites, sa patience envers eux-mêmes, son humilité, etc. Or en Jean 13 :13-17, le Maître les engage expressément à suivre son exemple.

LA VOIE DE LA GRANDEUR

En effet, il ne s’agit pas seulement de recevoir des enseignements et accumuler de la connaissance. Il faut également exprimer le caractère de Christ et exercer des aptitudes.

Pourtant, une fois, ils devisaient entre eux pour savoir lequel est le plus grand. Et la conversation a attiré l’attention du Seigneur.

De quoi discutiez-vous en chemin ?  Mais ils gardèrent le silence, car en chemin ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. Alors il s’assit, appela les douze, et leur dit : Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous.

Marc 9 :33-35

En Jean 13, sachant qu’il va bientôt quitter la terre pour le Père, Jésus leur fait la démonstration de cette prescription.

Pendant le repas, il se lève, il enlève son vêtement de dessus et il prend un linge pour le serrer autour de sa taille. Ensuite, il verse de l’eau dans une cuvette. Il se met à laver les pieds de ses disciples et à les essuyer avec le linge qu’il a autour de la taille.

Jean 13 :4-5, version Parole de vie

Cependant, Pierre n’arrive pas à se faire à l’idée que son maître lui lave les pieds. Jésus va devoir le convaincre.

Il arrive près de Simon-Pierre, qui lui dit : Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ? Jésus lui répond : Maintenant, tu ne sais pas ce que je fais, mais tu comprendras plus tard. Pierre lui dit : Non ! Tu ne me laveras jamais les pieds ! Jésus lui dit : Si je ne te lave pas les pieds, tu ne pourras pas être avec moi. Simon-Pierre lui dit : Alors, Seigneur, ne me lave pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! 

Jean 13 :6-9, version Parole de vie

LA VOIE DU BONHEUR

A la fin de l’exercice, Jésus s’assure qu’ils retiennent bien la leçon car c’est une clé de leur bonheur.

Quand Jésus a fini de laver les pieds de ses disciples, il remet son vêtement et il s’assoit. Il leur dit : « Est-ce que vous comprenez ce que je vous ai fait ?  Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison : je suis Maître et Seigneur.

Alors si moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Je vous ai donné un exemple : ce que je vous ai fait, faites-le vous aussi.  Oui, je vous le dis, c’est la vérité : le serviteur n’est pas plus important que son maître. L’envoyé n’est pas plus important que celui qui l’envoie. Maintenant, vous savez tout cela. Vous serez heureux si vous le faites .

Jean 13 :12-17, Parole de vie

Jésus a donc choisi des disciples pour les avoir avec lui et pour les envoyer agir en suivant l’exemple qu’il leur a donné. Il leur promet le bonheur s’ils suivent son exemple !

  • Et toi, les disciples de Christ seraient-ils heureux en suivant ton exemple ?

ENVOYÉS

Face à leur incapacité à guérir l’enfant lunatique, Jésus avait interpellé ses disciples.

Race incrédule et perverse, jusques à quand serai-je avec vous ? Jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi ici.

Matthieu 17 :17

Cette question de savoir jusqu’à quand il serait avec eux est intéressante. Car depuis le début, son projet est de les préparer et les envoyer accomplir les mêmes œuvres après lui. Voire de plus grandes œuvres. Et il ne le leur a pas caché.

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père.

Jean 14 :12

D’ailleurs, avant d’aller au Père, Jésus avait déjà envoyé les disciples accomplir diverses missions. L’une des ces missions mémorables est celle dont 70 disciples sont revenus en disant : « Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom » (Luc 10 :17).

En effet, le Seigneur les avait justement envoyés, deux à deux, prêcher avec le pouvoir de guérir les malades. Une belle expérience pendant qu’il n’était pas encore retourné au Père. Il les avait alors encouragés à se réjouir plutôt de ce que leurs noms sont écrits dans les cieux.

JE LES AI AUSSI ENVOYÉS

Par ailleurs, peu avant son départ, Jésus avait aussi prié le Père pour ses disciples en disant notamment : « Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde » (Jean 17 :18).

Et après sa résurrection, c’est aux disciples mêmes qu’il le dit : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jean 20 :21).

Avant d’être enlevé au ciel, nous apprend Luc, le Seigneur a donné ses ordres, par le Saint Esprit, aux apôtres qu’il avait choisis.

Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit…

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 1 :4-5,8

Après l’accomplissement de cette promesse, les disciples naguère incapables, perplexes et incrédules devant un enfant lunatique prêchent et opèrent des miracles. Ils doivent même en répondre devant des tribunaux. Pierre et Jean subissent le premier procès du genre.

Par quel pouvoir, ou au nom de qui avez-vous fait cela ?

Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël, puisque nous sommes interrogés aujourd’hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache ! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous.

Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Actes 4 :7-12

Il est écrit que l’assurance de Pierre et Jean a étonné leurs juges qui n’y ont trouvé qu’une seule explication : ils avaient été avec Jésus.

  • Et toi, es-tu et prépares-tu des disciples de Christ dont l’assurance du témoignage manifeste qu’ils sont avec Jésus ?

Prochain article : Leadersheep 3 – Faire des disciples faiseurs de disciples de Jésus Christ

Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Article précédent
« Soyez mes imitateurs comme je le suis moi-même de…