METANOÏA 2 : LA REPENTANCE

[Téléchargez l'audio]

La repentance (du grec Metanoïa signifiant changement de mentalité) est le premier élément de la chaîne que produit la prédication de l’Évangile. En effet, Hébreux 6 :1-2 énonce « les éléments de la parole de Christ ». Cette expression désigne les commencements ou bases de l’enseignement de Christ.

  1. Le renoncement aux œuvres mortes
  2. La foi en Dieu
  3. Les baptêmes
  4. L’imposition des mains
  5. La résurrection des morts
  6. Le jugement éternel.

En plus donc de l’Évangile (Metanoïa 1), notre série Métanoïa ou Le parcours de changement de mentalité aborde ces six thèmes. Commençons donc par « le renoncement aux œuvres mortes ».

REPENTANCE : POURQUOI ?

La repentance est possible grâce à Dieu et pour un but précis. Souviens-toi de ce qu’ont dit les compagnons juifs de l’apôtre Pierre, comme nous l’avons vu dans la première étude de cette série.

… Dieu a donc accordé la repentance [metanoïa] aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie.

Actes 11 :18b

À ce propos du but de la repentance, on trouve plus de détails dans ce message de Paul à Timothée.

Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu’elles font naître des querelles.

Or, il ne faut pas qu’un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience; il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance [metanoïa] pour arriver à la connaissance de la vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté.

2 Timothée 2 :23-26

La repentance et le pardon des péchés

Ainsi, la repentance que produit la prédication de l’Évangile conduit à se dégager des pièges et de la captivité du diable pour recevoir la vie de Dieu. C’est comme cela qu’on échappe au jugement de Dieu par le pardon des péchés au nom de Jésus Christ. C’est ici l’Évangile que l’apôtre Paul prêche aux Athéniens.

Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent, ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’industrie de l’homme. Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir [metanoeo], parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts.

Actes 17 :29-31

Or, malheureusement, la prédication de l’Évangile ne produit pas toujours la repentance pour échapper à la condamnation du jugement. Et le Seigneur Jésus lui-même en témoigne.

Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent [metanoeo] à la prédication de Jonas; et voici, il y a ici plus que Jonas.

Matthieu 12 :41

Ces paroles donnent à réfléchir quand on considère le résumé que Christ fait des Écritures concernant l’Évangile.

Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance [metanoïa] et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

Luc 24 :46-47

Repentez-vous

Or cela s’est produit exactement, avec l’apôtre Pierre devant la foule multilingue réunie à Jérusalem le jour de la pentecôte !

Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ?

Pierre leur dit : Repentez-vous [metanoeo], et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Actes 2 :37-38

REPENTANCE : COMMENT ?

Comment donc se repentir ?

Par trois actes de la volonté :

  1. Revêtir «le sac et la cendre» ou Reconnaître son péché,
  2. Renoncer au péché,
  3. Recourir ou Revenir à Dieu.

Revêtir «le sac et la cendre» ou Reconnaître son péché

En effet, relativement à la repentance, Christ emploie cette expression qui désigne la tristesse, la douleur de ceux qui reconnaissent avoir offensé Dieu, et leur humiliation.

Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties [metanoeo], en prenant le sac et la cendre.

Matthieu 11 :21

Quant à l’apôtre Paul, s’adressant à des non-juifs à propos de la repentance, il parle clairement de tristesse.

Je me réjouis maintenant, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a amenés à changer d’attitude [metanoïa], car vous avez été attristés selon Dieu, si bien que vous n’avez subi aucun dommage de notre part.

En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance [metanoïa] qui conduit au salut et que l’on ne regrette jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort.

2 Corinthiens 7 :9-10, version Segond 21

Renoncer au péché

En fait, Hébreux 6 :1 parle de «renoncement [metanoïa] aux œuvres mortes». La version Semeur de la bible parle de «l’abandon des actes qui mènent à la mort». De quels actes s’agit-il exactement ? Quelques passages nous en donnent un aperçu.

Car je crains de ne pas vous trouver, à mon arrivée, tels que je voudrais, et d’être moi-même trouvé par vous tel que vous ne voudriez pas. Je crains de trouver des querelles, de la jalousie, des animosités, des cabales, des médisances, des calomnies, de l’orgueil, des troubles.

Je crains qu’à mon arrivée mon Dieu ne m’humilie de nouveau à votre sujet, et que je n’aie à pleurer sur plusieurs de ceux qui ont péché précédemment et qui ne se sont pas repentis [metanoeo] de l’impureté, de l’impudicité et des dissolutions auxquelles ils se sont livrés.

2 Corinthiens 12 :20-21

Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent [metanoeo] pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher; et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols.

Apocalypse 9 :20-21

A propos de vols, on peut voir Zachée le publicain (en Luc 19 :8) non seulement renoncer au mal mais encore vouloir réparer les torts. Et la fin de l’histoire est éloquente.

Jésus lui dit : Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham. Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

Luc 19 :9-10

Recourir ou Revenir à Dieu

Outre Zachée, les Écritures présentent un autre publicain, en détresse, invoquant la miséricorde de Dieu. À l’inverse d’un pharisien plein d’assurance en sa propre justice et qui se vantait à Dieu.

Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

Luc 18 :13-14

Ainsi l’Évangile est, à la base, un appel à s’humilier devant Dieu, renoncer au mal et se tourner vers Dieu pour changer de vie. C’est ce qu’explique l’apôtre Paul quand il donne, au roi Agrippa, le témoignage de son appel par Christ.

Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie, afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.

En conséquence, roi Agrippa, je n’ai point résisté à la vision céleste : à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance [metanoeo] et la conversion à Dieu, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance [metanoïa].

Actes 26 :17-20

SE REPENTIR OU PÉRIR

Dis-leur: je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Éternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie; et pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ?

Ézéchiel 33 :11

Cet avertissement de l’ancien testament est repris par le Seigneur Jésus : «si vous ne vous repentez [metanoeo], vous périrez tous également » (Luc 13 :3, 5).

Toutefois, il est encore notre Justice aujourd’hui en attendant d’être le Juge des vivants et des morts au jour du jugement éternel. C’est pourquoi, comme l’appel de l’Éternel à travers le prophète Ézéchiel, l’appel de Pierre au jour de la pentecôte est encore valable aujourd’hui pour toi.

Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Actes 2 :38-39
  • As-tu déjà accepté cet appel à la repentance pour avoir la vie de Dieu ? Veux-tu l’accepter aujourd’hui?

Car ainsi tu vivras, avec le Père céleste, ce que le fils perdu puis retrouvé de la parabole (Luc 15 :11-24) a vécu avec son père. Il est « entré en lui-même », a reconnu son péché, y a renoncé et est revenu à son père qui l’a accueilli dans sa maison avec amour et des réjouissances !

Prochain article : Metanoïa 3 – La foi en Dieu

Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  • 2
  •  
  •  
  • 2
  •  
    4
    Shares

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
L’Évangile est source du changement de mentalité le plus enrichissant…