METANOÏA 4 : LES BAPTÊMES

Les baptêmes font suite à la prédication de l’Évangile, la repentance et la foi en Dieu. On parle de baptême au pluriel car il y a le baptême dans l’eau (ou d’eau) et le baptême dans le Saint Esprit (ou du Saint Esprit).

Cependant, les croyants ignorent parfois tout du baptême dans le Saint Esprit, comme on le voit en Actes 19.

Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit : Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit.

Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus.

Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. Ils étaient en tout environ douze hommes.

Actes 19 :1-7

DE QUEL BAPTÊME AVEZ-VOUS DONC ÉTÉ BAPTISÉS ?

En Christ, être baptisé-e- dans l’eau sans avoir entendu parler du baptême dans le Saint Esprit est une anomalie. C’est ce qu’enseigne l’histoire des douze disciples d’Éphèse relatée en Actes 19. Toutefois, la séquence normale de la conversion se voit en Actes 2. La séquence consiste à entendre l’Évangile, se repentir, croire au nom de Jésus, recevoir le baptême dans l’eau et recevoir le baptême dans le Saint Esprit.

Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Actes 2 :37-39

Ainsi, le baptême dans l’eau et le baptême dans le Saint Esprit sont liés dans l’expérience du salut.

BAPTÊME DANS L’EAU : COMMANDEMENT, IDENTIFICATION, ENGAGEMENT

Baptiser vient du mot grec “baptizo” qui signifie plonger, immerger ou submerger.

Commandement

C’est un commandement du Seigneur à ses disciples concernant ceux qui croient l’Évangile prêché. Les disciples ont ordre de les plonger dans l’eau (au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit selon Matthieu 28 :19 ou, suivant la pratique des Actes des apôtres, au nom du Seigneur Jésus).

Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

Marc 16 :15-16

Identification

Le baptême dans l’eau est une identification du croyant à Christ. L’apôtre Paul explique très clairement le sens et les implications de se faire baptiser dans l’eau. C’est mourir avec Christ, être enterré-e- avec lui et ressusciter avec lui pour vivre une vie nouvelle en Dieu dans la victoire sur le péché.

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché.

Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui.

Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

Romains 6 :3-11

Engagement

A l’instar de Paul, l’apôtre Pierre parle aussi du baptême en rapport avec le péché, le salut et la résurrection, mais comme un engagement.

Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ, qui est à la droite de Dieu, depuis qu’il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis.

1 Pierre 3 :21-22

Or, c’est justement le sang de Christ versé à la croix qui purifie la conscience.

Si tel est le cas, le sang de Christ, qui s’est offert lui-même à Dieu par l’Esprit éternel comme une victime sans défaut, purifiera d’autant plus votre conscience des œuvres mortes afin que vous serviez le Dieu vivant!

Hébreux 9 :14, version Segond 21

BAPTÊME DANS L’ESPRIT : PROMESSE, PUISSANCE

Le Seigneur Jésus Christ est celui qui baptise dans le Saint Esprit, nous révèle Jean Baptiste. Et l’apôtre Pierre atteste son témoignage en Actes 2.

Moi, je vous ai baptisés d’eau; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit.

Marc 1 :8

C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez.

Actes 2 :32-33

Promesse

Or ce baptême du Saint Esprit est une promesse de Dieu faite de longue date, comme le rappellera Pierre face aux questions à la Pentecôte.

Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour. Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes.

Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront.

Actes 2 :15-18

En effet, c’est aussi en termes de promesse que le Seigneur Jésus en avait parlé.

Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.

Actes 1 :4-5

Puissance

L’Esprit promis apporte aux disciples un revêtement de puissance pour être témoins de Christ comme cela se voit dès la Pentecôte.

Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut.

Luc 24 :49

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Actes 1 :8

On comprend donc pourquoi voir les convertis recevoir les deux baptêmes sans délai était une priorité des apôtres. Ainsi, à peine a-t-il cru que l’eunuque éthiopien veut le baptême.

Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l’eau. Et l’eunuque dit : Voici de l’eau; qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Il fit arrêter le char; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque.

Actes 8 :36-38

Cependant, Philippe tend à se limiter au baptême d’eau (ici et en Samarie).

En effet, Philippe avait fait beaucoup de miracles et de convertis en Samarie. Mais son œuvre était incomplète pour les baptêmes.

Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu’ils reçussent le Saint-Esprit.

Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit.

Actes 8 :14-17
  • Et toi, as-tu reçu les deux baptêmes après avoir cru ?

Prochain article : Metanoïa 5 – L’imposition des mains

Merci de faire du bien à quelqu'un qui en a besoin -PARTAGEZ.
  • 4
  •  
  •  
  • 6
  •  
    10
    Shares

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
La foi en en Dieu est, après la repentance, le…